J’avoue, écrire ces vœux en repensant à l’année qui vient de s’écouler a été difficile, mais pas autant que cette année en elle-même, surtout en sachant que je suis plutôt quelqu’un de pessimiste. Mais salvateur par certains aspects, parce que cette année a été riche en événements, qui participent à ce que je suis aujourd’hui.

J’ai choisi ce jour pour la publication de ces vœux, car il correspond au Nouvel An lunaire. Cette année, c’est celle du Rat de Métal Blanc. 鼠年大吉

Le rat est né sous le signe du charme et de l’agressivité. Au premier abord, il paraît calme, équilibré et gai. Ne vous y fiez pas! Cette apparence extérieure cache une agitation perpétuelle ainsi qu’une agressivité systématique. Il suffit de le fréquenter un peu longuement pour découvrir sa nervosité, son inquiétude, son tempérament coléreux.

Joueur et gourmand, il ne sait et ne veut se priver de rien. Paradoxalement, il a toujours peur de manquer de l’indispensable et, bien que usant intensément dans le présent, il fera des rêves d’économies, de façon à s’assurer la sécurité pour ses vieux jours.

Le rat, très imaginatif, […] le plus souvent un excellent critique, et on sera bien avisé d’écouter ses conseils. Chez certains rats cette qualité peut devenir un défaut et les pousser à devenir de redoutables destructeurs qui détruiront par plaisir.

Le rat aura une enfance heureuse et une jeunesse insouciante. La seconde partie de sa vie risque d’être fort agitée. II pourra perdre toute sa fortune dans une mauvaise affaire, ou son bonheur à la suite de complications sentimentales. La troisième partie de sa vie sera confortable et sa vieillesse tranquille à souhait. Mais tout peut être différent selon que le rat est né en été ou en hiver. En été, les greniers sont pleins. Mais, en hiver, il sera obligé de sortir pour chercher sa nourriture et il devra faire attention aux pièges dressés sur son chemin. Cela peut finir en prison ou par une mort accidentelle.

signe-chinois.com

Je ne suis pas Rat, je suis Serpent, mais je peux me retrouver dans quelques éléments de cette description.

s

Si ma vie ne vous intéresse pas, vous pouvez passer directement à la meilleure partie !

Des hauts et des bas

Cette année, j’ai opéré plusieurs changements à ma façon de travailler. Fin juillet-début août, c’était un peu la panique… Mon chiffre d’affaires et le nombre de projets prévus pour la fin d’année n’étaient pas extraordinaires.

Premièrement, j’ai légèrement augmenté mes tarifs et ajouté régulièrement une ligne “Suivi en cours de projets”. Mon tarif trop bas m’a quelquefois desservi. Il peut donner l’impression d’un certain amateurisme ou d’un manque de sérieux. Et il n’y a pas que le temps d’exécution qui doit être comptabilisé et facturé : entre la préparation des projets, les recherches, la documentation, les réunions, etc.

Deuxième changement, après en avoir longuement discuté avec un ami, j’ai commencé à apprendre à moins culpabiliser de ne pas tout le temps travailler (c’est-à-dire, en plus de la journée, quasiment tous les soirs et week-ends). En soi, ça ne me gêne pas de travailler beaucoup, puisque j’adore mon métier. Mais à la longue, le corps et l’esprit s’en retrouvent fatigués et les limites entre la vie privée et la vie professionnelle s’estompent à presque complètement disparaître.

Alors, imaginez : augmentation du tarif + plus de temps libre + un premier bilan des six premiers mois pas terrible = très mauvais calcul (je suis plutôt quelqu’un de pessimiste). Quand j’ai fait ce constat, ça a été un peu la panique. Est-ce que c’était vraiment à cause de cette équation que ça n’allait pas ? Est-ce que je dois me priver définitivement de mes loisirs ? Est-ce que je dois retrouver un travail dans un bureau ?

Ma première réaction a été de stopper nette mes diffusions en direct sur Twitch : l’expérimentation avait assez duré, et tout ce temps et cette énergie pris sur mon temps libre pouvaient être consacrés à autre chose ou quelque chose de plus « important ». Après un long stream d’adieu où j’ai eu l’occasion de discuter avec des spectateurs qui ont tenté de me rassurer et m’ont souhaité le meilleur, je me suis plongé dans la mise à jour de mon site internet, de mon CV et j’ai commencé à éplucher les annonces pour des offres d’emplois.

Peu de temps après ce coup de mou, de nouveaux projets ont continué à m’être proposés, une relation professionnelle qui aurait dû prendre fin s’est renforcée, et de nouvelles rencontres m’ont mis sur la voie de superbes réalisations et de futurs projets. Cela m’a beaucoup aidé à reprendre confiance et me remettre sur les rails. Je peux enfin respirer et continuer de faire ce que j’aime.

Projets 2019

Une bonne partie des projets de cette année sont des projets récurrents. Des idées mises au point précédemment et qui reviennent désormais régulièrement. Ces opérations constituent le fonds de commerce de mon activité. Chaque itération demande plus ou moins d’efforts, mais leur solide cadre permet d’être efficace. Dans le lot, il y a de l’e-mailing et du print : flyers, badges, brochures…

En tout, j’ai travaillé sur plus d’une centaine de projets. J’ai aussi envoyé 42 campagnes e-mailings (invitations, newsletters), à plusieurs milliers de destinataires, soit un total de 37.258 e-mails, via Mailjet.

Du côté des projets personnels, cette année a été aussi celle du lancement d’un financement participatif pour Le Bus Magique (en août) dans l’objectif principal de remplacer sa source principale de revenus : la publicité. Objectif atteint dès le premier mois. Nous en avons profité aussi pour développer les diffusions en direct de Guild Wars 2 via Twitch sur la chaîne du même nom.

Un événement important pour la chaîne a marqué le mois d’août : l’annonce d’une nouvelle saison d’histoire sur le jeu, où nous avons traduit en direct la conférence d’ArenaNet, avec une moyenne de 711 spectateurs, 1.022 spectateurs maximum, 2 359 spectateurs uniques et 232 nouveaux followers.

Merci !

Cette année passée n’aurait pas été supportable sans toutes ces personnes qui ont été présentes et à l’écoute. Merci à Philippe et Léo, avec qui je partage ma vie au quotidien. À mes bons amis Wilfrid et Pierre. Merci à ces professionnels que j’apprécie par leur excellence, leurs conseils et leur humanité, notamment Caroline, Mehdi et Isabelle, Élodie, Dany, Guénola et Benjamin, Maxime, Antoine. Et à mes clientes et clients, qui me font confiance, et sans qui ces projets n’existeraient pas. Merci aux Hélènes et aux Isabelles, à Chloé, Véronique, Laurence et Martine, à Cécile et Eliette, Vincent, Ann-Sophie et Tancha, Lionel.

Un merci à ma famille proche. Ce ne sont pas nos plus belles années, mais nous forgeons de meilleures relations et des souvenirs importants. À Manu, ses enfants et petits-enfants. À Sophie.

Je remercie aussi mes compagnons de jeu, et plus particulièrement Waldolf, Bod, Svatik, Gamepac, Icaryu et Crocus ; mes membres de guilde les plus sympathiques ; celles et ceux qui m’accompagnent pendant mes streams sur Twitch.

Une pensée pour mon cousin Jérôme, parti bien trop tôt. Tu nous manques.

Je vous souhaite à toutes et à tous une belle et heureuse année 2020.

Pin It on Pinterest