J’ai découvert la Fiction Interactive grâce à FibreTibre et la vidéo de sa conférence sur le sujet. C’était à l’époque à laquelle je débutais mes recherches et ma veille sur le serious gaming.

Qu’est-ce que la Fiction Interactive ?

C’est un jeu vidéo textuel, entre le livre-jeu (livres dont vous êtes le héros) et le jeu de rôle. Cela peut paraître dépassé aujourd’hui (trop old school pour être cool…) mais il faut savoir que chaque année sortent un bon nombre de nouvelles aventures. Il existe même un concours annuel depuis 1995 : Interactive Fiction Competition (IFComp), et ce n’est pas le seul.

Notez aussi que la plus grande majorité des fictions interactives sont d’abord disponibles en anglais.

***

J’ai pu distinguer deux types de FI : gamebook et text adventure. Le premier ressemble plutôt à un livre interactif, où, pour avancer dans l’histoire il faut faire des choix, matérialisés par des liens. Pour le second on retrouve souvent quelques éléments comme : le fait de devoir écrire et envoyer les actions (LOOK, TAKE, OPEN, …) ; la disponibilité d’un inventaire ; la dimension de l’évolution spatiale (aller au nord, à l’est, … sortir, entrer, …).

Puisque la société par laquelle je suis employé aujourd’hui n’est pas prête à faire le pas du serious game, pourquoi pas proposer des fictions interactives ?

Nous avons les compétences en écriture, une cible captive, et les prémices de la base d’un Univers.

Il ne manquait plus qu’à trouver la solution à utiliser ou développer, en sachant qu’il fallait qu’elle reste simple à mettre en place et facile d’accès à notre communauté de membres.

C’est l’objet de cet article : faire part de mes trouvailles… 😉

Inform 7

Je n’ai pas compris comment créer des histoires. J’ai donc vite abandonné. Mais il semble que c’est un logiciel très utilisé…

EDIT : en fait j’ai enfin compris ! Mais je le laisse de côté quand même…

[mk_button dimension= »three » size= »medium » outline_skin= »dark » url= »http://inform7.com/ » target= »_blank » align= »left » margin_top= »0″ margin_bottom= »15″]Visiter Inform 7[/mk_button]

Twine

Le plus simple que j’ai testé. Il permet surtout de concevoir des fictions interactives du type gamebook. L’avantage principal réside dans la génération d’une page HTML qu’il suffira de mettre en ligne.

Je vous recommande de regarder les 3 vidéos sur leur site pour comprendre le fonctionnement de Twine, avant de vous lancer dans la conception de votre fiction.

[mk_button dimension= »three » size= »medium » outline_skin= »dark » url= »http://www.gimcrackd.com/etc/src/ » target= »_blank » align= »left » margin_top= »0″ margin_bottom= »15″]Visiter Twine[/mk_button]

ADRIFT

Peut être le plus complet et complexe. Les objets créés peuvent avoir des caractéristiques très détaillées. Fonctionnalité intéressante : les lieux ajoutés sont reliés entre eux et matérialisés par une carte du type mind map.

Malheureusement, il semble qu’il n’est possible de lancer l’histoire qu’à partir d’un exécutable.

[mk_button dimension= »three » size= »medium » outline_skin= »dark » url= »http://www.adrift.co/ » target= »_blank » align= »left » margin_top= »0″ margin_bottom= »15″]Visiter ADRIFT[/mk_button]

Quest

A la création, il faudra d’abord définir son type de fiction : text adventure ou gamebook.Si vous choisissez le premier type, il est proche d’ADRIFT en terme de fonctionnalités. Le deuxième type est quand à lui beaucoup plus simple, et consiste globalement à créer des pages et des liens entre ces pages.

Vous pourrez concevoir votre FI à partir de votre navigateur ou télécharger le logiciel pour travailler hors-ligne. Il est aussi possible de choisir une langue pour votre jeu, dont le français.

[mk_button dimension= »three » size= »medium » outline_skin= »dark » url= »http://textadventures.co.uk/ » target= »_blank » align= »left » margin_top= »0″ margin_bottom= »15″]Visiter Quest[/mk_button]

UNDUM

Le petit dernier que j’ai testé, en HTML5, CSS3 et JS, compatible mobile. Il peut être positionné entre le gamebook et le text adventure.

Si, avec les autres logiciels testés, aucune connaissance en programmation/développement ne sont nécessaire, là il vous faudra être, a minima, à l’aise avec le HTML et le JavaScript.

[mk_button dimension= »three » size= »medium » outline_skin= »dark » url= »http://undum.com/ » target= »_blank » align= »left » margin_top= »0″ margin_bottom= »15″]Visiter UNDUM[/mk_button]

Conclusion

Il  existe bien d’autres logiciels comme JACL, Tads, Livrant, Jadis, Hugo, Alan ou encore Ren’Py, que je n’ai pas pu tester (principalement par contraintes d’installation dues à mon environnement de travail).

Pour aller plus loin, je vous invite à vous rendre sur le site d’une des communauté francophone, en cliquant ici.

Pin It on Pinterest