Maléfique est une belle jeune femme au cœur pur qui mène une vie idyllique au sein d’une paisible forêt dans un royaume où règnent le bonheur et l’harmonie. Un jour, une armée d’envahisseurs menace les frontières du pays et Maléfique, n’écoutant que son courage, s’élève en féroce protectrice de cette terre. Dans cette lutte acharnée, une personne en qui elle avait foi va la trahir, déclenchant en elle une souffrance à nulle autre pareille qui va petit à petit transformer son cœur pur en un cœur de pierre. Bien décidée à se venger, elle s’engage dans une bataille épique avec le successeur du roi, jetant une terrible malédiction sur sa fille qui vient de naître, Aurore. Mais lorsque l’enfant grandit, Maléfique se rend compte que la petite princesse détient la clé de la paix du royaume, et peut-être aussi celle de sa propre rédemption…

Je commencerais par avouer que je ne connaissais pas Maléfique qui, semble-t-il, est LA méchante des méchants de Disney…

Si l’histoire et les personnages s’inspirent de La Belle au bois dormant (1959, Disney) des éléments comme le rôle des fées dans le maléfice non létal, la rencontre de Maléfique et d’un humain, son enfance, … profiteront à une présentation plus positive du personnage principal, le plus intéressant du film.

Pour ceux qui comme moi ont peu ou pas de repères dans l’univers de Disney, vous y trouverez une réalisation plutôt réussie grâce à des recettes éprouvées et des personnages sans substance qui tournent autour d’Angelina Jolie.

Pin It on Pinterest